Skip to content

February 25, 2021

Joint Statement by Canada’s Provincial and Territorial Federations of Labour

In advance of the federal, provincial and territorial labour ministers’ meeting, provincial and territorial federations of labour are united in demanding that provincial and territorial governments guarantee seamless access to universal, permanent and adequate employer-paid sick days for all workers.

More than half of all Canadian workers have no access to paid sick leave. When they’re sick, they face an impossible choice between making ends meet and staying home to protect public health and get better. It’s a decision nobody should have to make.

Workplace outbreaks and transmissions during the COVID-19 pandemic have made it clear that paid sick leave is critical to protecting public health. Yet the gaps in coverage are huge, especially among low-wage workers. There’s an urgent need for immediate government action — especially with new, highly-contagious variants now spreading through our population.

It’s a public health imperative that sick workers stay home from work, and not just during the pandemic. Illnesses like influenza cause thousands of hospitalizations and deaths in Canada every year. By curbing the spread of infectious diseases, employer-paid sick days would protect public health while increasing workplace productivity, offering more stable income for workers and reducing health costs for governments.

The Canada Recovery Sickness Benefit is a small step forward, but it falls far short of what is needed. It’s temporary by design and restricted to COVID-related illness. It interrupts workers’ income, making them apply and then wait for the benefit to arrive. And the benefit itself only replaces a fraction of lost pay for many workers. While this new benefit helps, it isn’t universal and permanent paid sick leave.

Initially, some level of government support may be needed to offset costs for small and medium-sized businesses that have been severely affected by the pandemic. But the ultimate goal, in every province and territory, must be to ensure that every worker knows that when they are sick, they will not pay a financial penalty for doing the right thing and staying home to protect public health.

Public support for employer-paid sick days is strong throughout Canada. The need has never been more apparent or more urgent. We call on Canada’s labour ministers to prioritize the implementation of universal, permanent and adequate employer-paid sick leave for all workers now.

This joint statement is being distributed on behalf the Alberta Federation of Labour, British Columbia Federation of Labour, Manitoba Federation of Labour, New Brunswick Federation of Labour, Newfoundland and Labrador Federation of Labour, Nova Scotia Federation of Labour, Ontario Federation of Labour, Prince Edward Island Federation of Labour, Saskatchewan Federation of Labour and Yukon Federation of Labour.

For more information contact:

Melissa Palermo 
Director of Communications 
Ontario Federation of Labour
mpalermo@ofl.ca l 416-894-3456


Nous ne pouvons plus nous permettre d’attendre : il est temps que tous les travailleurs canadiens bénéficient de congés de maladie payés

Déclaration commune des fédérations du travail provinciales et territoriales du Canada

En prévision de la réunion des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux du Travail, les fédérations du travail provinciales et territoriales s’unissent en vue d’exhorter les gouvernements provinciaux et territoriaux à assurer un accès homogène à des congés de maladie payés par l’employeur, universels, permanents et adéquats pour tous les travailleurs.

Plus de la moitié des travailleurs canadiens n’ont pas accès à des congés de maladie payés. Et lorsqu’ils sont malades, ils doivent faire le choix impossible entre joindre les deux bouts ou rester à la maison pour s’y rétablir et protéger la santé publique. Personne ne devrait avoir à faire ce choix.

La propagation et les éclosions de la COVID-19 qui sévissent au travail nous ont clairement révélé que les congés de maladie payés sont essentiels à la protection de la santé publique. Or, il existe d’énormes lacunes dans la couverture, particulièrement chez les travailleurs à faible revenu. Il est donc urgent que le gouvernement mette en œuvre des mesures appropriées immédiates, particulièrement avec les nouveaux variants très contagieux de la COVID-19 qui se propagent dans notre population.

Il s’agit d’un impératif en matière de santé publique que les travailleurs malades restent à la maison, et ce, pas seulement lors d’une pandémie. Des maladies telles que la grippe causent des milliers d’hospitalisations et de décès au Canada annuellement. En freinant la propagation de maladies infectieuses, les congés de maladie payés par l’employeur permettraient de protéger la santé du public tout en augmentant la productivité au travail, en offrant un revenu plus stable aux travailleurs et en réduisant les coûts des soins de santé pour les gouvernements.

La Prestation canadienne de maladie pour la relance économique constitue un petit pas en avant. Toutefois, ce programme est bien loin d’offrir le nécessaire, car il est temporaire de nature et réservé aux personnes atteintes d’une maladie liée à la COVID. De plus, il représente un arrêt de rémunération pour les travailleurs, les obligeant à faire une demande de prestation puis d’attendre qu’elle leur soit versée. D’ailleurs, la prestation ne fait que remplacer une fraction de la perte de salaire de bien des travailleurs. Quoique cette nouvelle prestation soit avantageuse, elle ne constitue pas un congé de maladie payé universel et permanent.

Initialement, une certaine aide gouvernementale sera possiblement requise en vue de compenser les coûts pour les petites et moyennes entreprises qui ont été durement touchées par la pandémie. Mais le but ultime pour chaque province et territoire est d’assurer que tous les travailleurs soient conscients que lorsqu’ils sont malades, ils n’ont pas à payer une sanction pécuniaire pour faire le bon choix et rester à la maison en vue de protéger la santé publique.

La population du Canada appuie fortement les congés de maladie payés par l’employeur. En fait, le besoin n’a jamais été plus urgent ni évident. Nous exhortons les ministres du Travail du Canada à prioriser la mise en œuvre immédiate de congés de maladie payés par l’employeur, universels, permanents et adéquats pour tous les travailleurs.

Cette déclaration commune est diffusée au nom de la Fédération du travail de l’Alberta, la Fédération du travail de la Colombie-Britannique, la Fédération du travail du Manitoba, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick, la Fédération du travail de Terre-Neuve-et-Labrador, la Fédération du travail de la Nouvelle-Écosse, la Fédération du travail de l’Ontario, la Fédération du travail de l’Île-du-Prince-Édouard, la Fédération du travail de la Saskatchewan et la Fédération du travail du Yukon.

COPE 343

Categories

  • Media Releases
  • News
  • Statements
Share via
Copy link
Powered by Social Snap